Mercredi sous la Neige

Mercedi sous la Neige - Mon BlogMercredi sous la Neige - Paris/VéloMercredi sous la Neige - Chute et BananasMercredi sous la Neige - Politica Numero UnoMercredi sous la Neige - Politica Numero DosMercredi sous la Neige - ChampêtreMercredi sous la Neige – De Bons HospicesRoad TripMercredi sous la Neige – Sommeil ParadoxalMercredi sous la Neige - Breakfast ClubMercredi sous la Neige – Violet Glacé 1Mercredi sous la Neige – Violet Glacé 2Mercredi sous la Neige – Violet Glacé 3 - Version 3MsN - Le Vol du ManchotMsN-15Mercredi sous la Neige - Page 16Mercredi sous la Neige - Page 17Mercredi sous la Neige - Page 18

Mercredi sous la Neige est la suite de mes chroniques quotidiennes 23 Années d’Hiver. Je vais donc, pour vous présenter les premières, commencer par vous parler des dernières.

23 Années d’Hiver, c’était la chronique d’un jeune homme de 23 ans qui a tout lâché pour se consacrer entièrement à faire de la Bande Dessinée.

23 Années d'Hiver

J’avais à l’époque, démissionné d’un travail bien payé, qui m’épanouissait et que j’exerçais avec des collègues adorables, pour me plonger dans la recherche graphique en Bande Dessinée sans même savoir où je mettais les pieds.

Je quittais donc le domicile familial pour m’installer dans mon studio et travailler sans relâche et dans la solitude pour trouver et sortir de mes tripes le style graphique révolutionnaire qui me permettrai de convaincre les éditeurs si réticents à publier mes projets (trop pleins d’illusions, je ne savais pas qu’un ‘style graphique révolutionnaire’ est justement ce qui éloigne de ‘convaincre les éditeurs’).

Ainsi donc je travaillais à créer de nouveaux projets, en collaborations ou en solo, et j’essuyais les refus des éditeurs. Certains m’encourageant par goût de mon dessin, d’autres me répondant par des courriers photocopiés, tâchés et froissés datant de l’année passée.

Bref, je n’étais pas sur la bonne piste, mais je ne le savais pas à ce moment là.

En dehors de ces dossiers, je travaillais sans relâche à la recherche de nouvelles méthodes de narrations, de nouvelles expressions graphiques (nouvelles pour moi en tout cas) et créais donc une chroniques quotidienne dont le but était de multiplier au maximum les cases de la planche de BD et d’accéléré à l’extrême la rapidité de production.

Le concept était donc là :

Scénario aisé + Multiplication des cases + Complexification de la narration + Rapidité de production.

Afin d’utiliser un scénario naturel, je choisis de raconter ma vie quotidienne de guérilleros solitaire de la Bande Dessinée.

Et finalement les finances virent à manquer.

Alors j’ai dû, trouver un travail alimentaire qui a fini par me passionner et à m’entraîner dans de nouvelles aventures que je ne manquerai pas de raconter dans les pages du blog.

Par conséquent j’ai arrêté le dessin pendant 2 ans.

Un jour je retrouvais Gabriel…

Le Blog est ouvertEt de cette rencontre je retrouvais le goût de la création graphique et avec le soutien de ce dernier (et celui de ma moitié) je repris le pinceau et retrouvais un souffle nouveau.

Ainsi depuis un an j’ai recommencé mes démarches vers les éditeurs sous un angle nouveau et un accueil maintenant plus constructif et favorables (ceux qui m’envoyais des feuilles tâchées m’envoient maintenant des mails bâclés remplis de fautes).

Le désir de production repris un Mercredi sous la Neige.PinUp - Mercredi sou la Neige

Avec l’ouverture de ce blog et d’une nouvelle forme de production quotidienne, l’envie de la recherche graphique en Bande Dessinée est revenue.

C’est donc naturellement que j’ai rouvert mes chroniques (maintenant hebdomadaire, emploi du temps oblige) qui sont maintenant adaptée au concept d’une publication sur le web :

Scénario aisé + Complexification de la narration + Rapidité de production + Lisibilité directe à l’écran.

%d blogueurs aiment cette page :