J’étais un Jeune Journaliste – Page n°1

J'étais un Jeune Journaliste - Page n°1

Concept

November 23rd 06.23: Château des Rentiers street, 13eme district of Paris …

Houuuuu. Hummm. But what’s happening?… Oh! I too drank much yesterday evening … I can’t believe that someone is doing construction work at this time in the morning … Will you stop knocking!

Police! Open up!

Sir! Open up!

Sir open? … I hardly think I will come and open. Between my researches not advancing, Mael with whom I drank myself off yesterday … It didn’t went much anywhere this interview at the Griot, moreover I wonder if they weren’t a little bit racist this guys … And to top it all I think caught a cold … This is definitely not my week, and … I … I … Police???

Publicités

8 Réponses to “J’étais un Jeune Journaliste – Page n°1”

  1. Spip5 Says:

    J’aime beaucoup ta couette ^^

    Un « toc toc » aurait été à la compréhension.

    Ca fait bizarre de voir des couleurs aussi vives dans un dessin de toi. Sauras-tu continuer à nous surprendre de la sorte par la suite ?

    • Je pense qu’ils devraient en faire des comme ça chez Ikea :)

      Pour le « Toc Toc »: je n’aime pas trop les onomatopées (déjà parce que c’est dur à écrire), mais en ce moment je fais justement une recherche sur l’interprétation graphique du bruit, alors on verra…

      Et j’espère toujours vous surprendre, sinon je ne me surprendrait plus moi-même et ce serait triste.

  2. Montier RA Says:

    c’est pas trop tôt! enfin!
    vivement la suite!

  3. T’as sorti une vieille planche pour en faire une nouvelle… vu ce que j’ai pu lire, faudrait que ton petit smiley jaune sur le teeshirt soit plus visible et représente mieux l’état d’esprit du héros (ou utilise les petits cochons de la couverture). Sinon je me souviens des autres planches qui sont beaucoup mieux.
    Pour la dernière image, il se rend compte que c’est police. Faut qu’on le voit d’une manière ou d’une autre. Publie les autres planches, elles en valent plus le coup.

  4. Pour te répondre très concrètement: c’est une ancienne planche.
    Pour l’explication complète il suffit de cliquer sur Concept juste en dessous de la planche.
    Le but est effectivement d’avoir l’avis franc de tout le monde sur ces planches :)

  5. Bianky the Great One Says:

    Contrairement à votre serviteur qui a décidé de s’affubler d’un surnom prestigieux et à d’autres dessinateurs, Mowgli est un artiste qui est plus dans l’introspection que la démonstration surtout dans ce genre de récit. Regardez par exemple UN MERCREDI SOUS LA NEIGE ou ses précédentes œuvres notamment 23 ANNÉES D’HIVER pour ceux qui les ont vues où on voit le personnage/le narrateur partager sa pensée tout en faisant des gestes de la vie de tous les jours. Le texte a une place prépondérante sans toutefois négliger le dessin. Il est vrai qu’à la dernière case, le personnage aurait pu se lever brusquement réalisant que c’était la police. Mais je pense qu’il faut surtout voir cette case comme une continuité de la précédente et le fait que le texte s’étende sur les 2 cases tend à aller dans cette optique. Le personnage est dans un semi sommeil. Un peu quand vous vous réveillez le matin, vous entendez votre réveil sonner, vous réalisez que c’est votre réveil mais vous mettez un certain temps à en prendre réellement conscience.
    Au delà de ça, moi je tiens à souligner une chose qui, pour certains, peut être considérée comme triviale mais qui tient quand même à être soulignée (2 fois? Wouahoh!!). Mowgli est un artiste qui a toujours dessiné dans un style semi réaliste avec des jeux ombres/lumière et passer de ce style à un style épuré sans ombres et s’y maintenant, conservant une homogénéité dans ses cases n’est pas une chose si facile, croyez moi ( j’ai fait le chemin inverse et j’en chie!). C’est un artiste qui s’adapte. Il est capable d’adapter dans une logique esthétique son style graphique en fonction de l’univers voulu ou décrit par son scénariste quand il en a un. Hé ouais mon pépère, il s’adapte ( lui, il l’aurait bouffé cet ours polaire dans LOST).
    Attention, qu’on soit bien d’accord: je ne dis pas que tout est parfait dans les pages de Mowgli. Il y a des erreurs, il en a conscience d’ailleurs, mais pour celle ci, je trouve qu’elle fonctionne telle qu’elle est. Peut être serai je plus incisif pour les prochaines…

    • Merci pour ton analyse Bianky. C’est un plaisir de voir que la planche t’a plu et de lire tes arguments qui me prouvent que ma structure narrative est correctement posée bien qu’elle soit effectivement plus exigeante dans la lecture qu’une BD (disons) « moyenne » (pas d’utilisation d’onomatopées et déstructuration de la structure habituelle texte/récit).

      Cette démarche, peut paraître étrange pour quelqu’un qui ne serait pas penché sur le travail spécifique de créer une narration graphique séquentielle (de la BD), mais elle est expliquée dans Concept.

      Ça c’est sur que je l’aurais bouffé l’ours polaire dans LOST !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :