Par la Fenêtre du Bureau

Vue, au petit matin, depuis la fenêtre de mon atelier.

C’est décidé, les Carnets de Voyages ne suivront pas d’ordre : ni chronologique, ni géographique, ni même ceux du pouvoir en place.

Je me suis donc assis sur le rebord de ma fenêtre ce matin, une feuille sur le genou, un pinceau dans une main et l’autre cramponnée à la rambarde (lutant contre le vertige), pour vous présenter cette vue de Paris au petit matin.

It is now decided, the Journeys Diaries won’t follow any order: neither chronological, nor geographical, not even those of the government.

So I sit on the edge of my window this morning, a blank sheet on one knee, a brush in one hand and the other one cramped to the rail (fighting against the vertigo dizziness), so I can give to you this sight of Paris in the early morning.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :